Message clé

Le Canada doit mettre en œuvre la Stratégie nationale de réduction de la pauvreté pour que toutes les Canadiennes et tous les Canadiens puissent réaliser leur plein potentiel.

Pourquoi la pauvreté est-elle un enjeu au Canada?

La pauvreté des enfants et des familles est une réalité tragique qui, honteusement, demeure d’actualité dans notre pays, le Canada, aussi riche soit-il. Bien que le taux de pauvreté chez les enfants ait baissé depuis 2004, un enfant canadien âgé de 17 ans ou moins sur cinq vivait dans la pauvreté en 2016. D’après des données de Statistique Canada, le taux de pauvreté chez les enfants, mesuré selon la situation de faible revenu après impôt des déclarantes et déclarants et des personnes à charge selon la Mesure de faible revenu de la famille de recensement pour toutes les unités familiales à faible revenu, est passé de 24,7 % en 2004 à 19,6 % en 2016[i].

Que nous dit la recherche sur la pauvreté des enfants et des familles?

D’après les données du Recensement de 2016 publiées par Statistique Canada sur la situation de faible revenu après impôt des déclarantes et déclarants et des personnes à charge, pour toutes les unités familiales à faible revenu[ii],

  • le taux de pauvreté des Canadiens et Canadiennes, toutes unités familiales confondues, s’établissait à 16,8 % en 2016, ce qui signifie que 5,84 millions de personnes vivaient alors dans la pauvreté au Canada, soit 5,9 % de plus que dix ans auparavant, en 2006;
  • un enfant canadien âgé de 17 ans ou moins sur cinq (19,6 %) vivait dans la pauvreté en 2016;
  • 1,42 million d’enfants âgés de 17 ans ou moins vivaient dans la pauvreté en 2016, soit 12,2 % de moins qu’en 2006, et 20,1% de moins qu’en 2004;
  • les enfants représentaient environ le quart (24,3 %) des personnes à faible revenu, toutes unités familiales à faible revenu confondues, au Canada en 2016.
Références

[i] Statistique Canada, Tableau 11-10-0018-01, Situation de faible revenu après impôt des déclarants et dépendants selon la Mesure de faible revenu de la famille de recensement (FRMFR – ApI), selon le type de famille et la composition de la famille, [En ligne] [https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=1110001801&request_locale=fr] (Consulté le 19 juin 2018).

[ii] Ibid.

Que faut-il faire?

Pour atténuer les inégalités en éducation liées à la situation socioéconomique de la famille et mieux répondre aux besoins de tous les enfants sans exception, il faut mettre en œuvre entre autres les recommandations et stratégies suivantes :

  • Augmenter le salaire minimum;
  • Élargir l’admissibilité à l’assurance-emploi;
  • Investir massivement dans le logement social;
  • Améliorer l’accès à l’éducation et à la formation postsecondaires à un prix abordable;
  • Veiller à ce que les services aux enfants et aux jeunes fassent partie des ententes fédérales-provinciales-territoriales concernant les populations immigrantes et réfugiées;
  • Assurer un financement suffisant aux organismes de protection de l’enfance des Premières Nations pour qu’ils puissent offrir des services de soutien et de prévention à domicile aux enfants des Premières Nations et à leurs familles;
  • Fournir un système de garde d’enfants universel qui consacre des fonds à des initiatives de haute qualité en matière de garde, d’intervention précoce et de préparation à l’apprentissage pour tous les enfants;
  • Adopter à l’échelon fédéral une stratégie globale de réduction de la pauvreté qui soit assortie d’un calendrier et de cibles mesurables réalistes, et établie en consultation avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, les gouvernements et organismes autochtones, des organisations non gouvernementales et des personnes vivant dans la pauvreté;
  • Instaurer un nouveau paiement de transfert fédéral aux provinces et territoires destiné à la réduction de la pauvreté. Ce paiement doit aider les provinces et territoires à atteindre les cibles de réduction de la pauvreté énoncées dans la stratégie fédérale de réduction de la pauvreté;
  • Créer, avant 2020, un programme national de dîners à l’école comprenant des subventions pour les élèves dans le besoin;
  • Prendre, à l’échelon fédéral et avant 2025, les mesures nécessaires pour que les personnes dans le besoin aient accès à un logement abordable, de qualité et assorti de services de soutien.

Quoi demander aux dirigeants politiques?

  • Quel plan votre parti a-t-il dressé pour mettre en œuvre la Stratégie nationale de réduction de la pauvreté?
  • Comment votre parti prévoit-il travailler avec les provinces et territoires pour atteindre les cibles de réduction de la pauvreté?
  • Quelle est la position de votre parti en ce qui concerne la création d’un programme national de garderies et d’un programme national de dîners à l’école?
Menu